Accompagnez au quotidien des jeunes en difficulté dans leur parcours de vie

famille accueil PJJLa Protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) est chargée, au sein du ministère de la Justice, de la prise en charge de ces mineurs. Les difficultés que ces jeunes ont pu rencontrer ont été de nature à être un frein à leur insertion sociale, éducative, scolaire et professionnelle.

Les possibilités de placement sont larges selon le profil des mineurs confiés aux soins de la PJJ : du centre éducatif fermé à la famille d'accueil. Dans le cadre de ses projets éducatifs et de la diversification des lieux et des formes d'accueil, notre établissement cherche à créer un réseau de famille relais au sein du territoire Côte-d'Or/ Saône et Loire.

Ces familles sont bénévoles et indemnisées à hauteur de 36 € par jour. Il n'y a pas d'agrément. A l'issue des entretiens de recrutement, une convention est signée entre notre établissement et les familles relais.
La mission confiée à ces familles est de participer à l'accompagnement éducatif du jeune dans les actes de sa vie quotidienne : repas, suivi scolaire ou professionnel, hébergement, activités.
Les familles sont en lien permanent avec la PJJ pour s'assurer du suivi du mineur placé. L'expérience montre que l'accueil familial à des résultats très favorables en général. Il paraît d'autant plus intéressant pour le jeune que l'un des membres de la famille exerce une profession ou une activité qui peut soutenir le jeune et l'engager dans une voie de réinsertion.

Qu'est-ce que la PJJ ?

ministere de la JusticeLa direction de la protection judiciaire de la jeunesse est une direction du ministère de la Justice. Elle est chargée de l'ensemble des questions intéressant la Justice des mineurs et de la concertation entre les institutions intervenant à ce titre.

Ses services de milieu ouvert et ses établissements de placement éducatif mettent en oeuvre les décisions des tribunaux pour enfants. À cette fin, ils disposent d'équipes pluridisciplinaires comprenant notamment éducateurs, psychologues,  assistants de service social, directeurs et responsables d'unités éducatives.

En matière de placement, elle s'appuie sur une diversité de modes de prise en charge en adaptant son offre à la pluralité et aux besoins du public accueilli : placement collectif, séjours de rupture, centres éducatifs fermés mais aussi familles d'accueil. Au quotidien, les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse mènent une action éducative au bénéfice des jeunes avec notamment pour objectif leur insertion sociale, scolaire et professionnelle.

Qu'est-ce qu'une famille d'accueil à la PJJ ?

famille accueil PJJUne approche solidaire, humaine et bienveillante

Accueillir au quotidien des mineurs et jeunes majeurs, filles et garçons, accompagnés par des professionnels de la Justice au titre de l'enfance délinquante. Offrir un cadre de vie familial sécurisant, protecteur et structurant à des jeunes en difficulté pour un temps déterminé par une décision judiciaire.

Des rencontres fortes

Entrer en relation et tisser un lien de confiance avec des jeunes aux situations complexes très souvent en opposition avec le monde des adultes.

Des responsabilités, une éthique

Tenir sa juste place d'accueillant dans l'environnement du mineur, sans se substituer à sa famille. Collaborer avec une équipe pluridisciplinaire d'un ou plusieurs services de la PJJ.

Un engagement

S'investir dans une démarche citoyenne.

Des valeurs

Faire preuve de qualités relationnelles faites d'écoute, d'autorité et de patience.

Les conditions

  • Une vraie motivation
  • la volonté d’accueillir des mineurs en difficulté en leur donnant une seconde chance
  • une chambre disponible
  • un casier vierge

Les mineurs placés sont des jeunes âgés de 13 à 18 ans, confiés par un juge des enfants à l'Etablissement de Placement Educatif Bourgogne Est, et plus précisément sur l'Unité Educative d'Hébergement Diversifié de Chalon sur Saône. Cette unité est composée d'un responsable, d'une secrétaire, d'une psychologue et de 4 éducateurs. Parmi les critères requis, il faut notamment disposer d'une chambre individuelle pour le mineur placé et présenter un casier judiciaire vierge. Une expérience dans le social ou auprès d'adolescents n'est pas indispensable même si c'est un plus indéniable.

Qui peut être famille d'accueil à la PJJ ?

Les jeunes accueillis ont avant tout besoin de personnes solides et disponibles, en mesure de comprendre leur situation et de s'y adapter, tout en leur offrant un cadre rassurant, indispensable à leur épanouissement.
Des profils très variés : vous pouvez être un homme ou une femme, en couple ou célibataire, avoir des enfants ou pas, vivre dans une maison ou un appartement, en milieu rural ou urbain.
Des accueils modulables et adaptés à vos contraintes (semaine, week-end ou vacances scolaires uniquement).

Quelles modalités ?

  • le conclus un contrat avec l'établissement de placement auquel a été confié le mineur déterminant le cadre de mon intervention et mon rôle.
  • je bénéficie d'un accompagnement et rencontre aussi souvent que nécessaire les professionnels de la protection judiciaire de la jeunesse en charge du suivi éducatif du mineur.
  • je m'appuie sur une permanence éducative, disponible tous les jours de l'année, 24h/24.
  • je perçois une indemnisation d'un maximum de 36 euros par jour.

Comment devenir famille d'accueil ?

Vous pouvez contacter la Direction territoriale Côte-d'Or / Saône et Loire :

Etablissement de placement éducatif Bourgogne Est
10-12 rue Nodot - 21000 DIJON
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 03 80 59 12 73
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / 03 45 77 10 64

Plus d'informations sur le site du ministère de la Justice www.justice.gouv.fr